Flag

An official website of the United States government

L’USAID fournit une aide alimentaire d’urgence de plus de 311 millions de dollars aux populations touchées
par une crise alimentaire majeu
5 Lecture rapide
avril 6, 2022

Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, Niger

Communiqué de Presse 

Pour publication immédiate

6 avril 2022

L’USAID fournit une aide alimentaire d’urgence de plus de 311 millions de dollars aux populations touchées par une crise alimentaire majeure sévissant dans la région du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.

Pour faire face à l’insécurité alimentaire grandissante qui touche déjà des dizaines de millions de personnes à travers l’Afrique de l’Ouest, les États-Unis, par le biais de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), vont débloquer plus de 311 millions de dollars d’aide humanitaire supplémentaire pour venir en aide aux populations vulnérables des régions du Sahel et du bassin du lac Tchad.

Ce financement supplémentaire, annoncé aujourd’hui lors d’une rencontre de haut niveau organisée par l’Union européenne sur les crises alimentaires et nutritionnelles dans les régions du Sahel et du Lac Tchad, s’inscrit dans la continuité de l’assistance que les États-Unis apportent aux populations les plus vulnérables d’Afrique de l’Ouest.  Il permettra aux partenaires de l’USAID de mettre en place une aide alimentaire et nutritionnelle d’urgence destinée à plus de 3,8 millions de personnes. Cette nouvelle contribution de l’USAID comprend une aide alimentaire en nature, notamment du riz, des céréales, de l’huile végétale et des aliments spécialisés pour lutter contre la malnutrition aiguë, ainsi que des bons d’achat et de l’argent liquide pour acheter de la nourriture sur les marchés locaux, contribuant ainsi au développement de l’économie locale. Ce financement permettra également de soutenir les activités de protection – y compris les espaces sécurisés et le soutien psychosocial – pour les communautés touchées par le conflit, ainsi que l’assistance pour l’hébergement d’urgence, l’approvisionnement en eau, les installations sanitaires et d’hygiène.

Cette assistance arrive à un moment critique, car les Nations Unies estiment à plus de 40 millions le nombre de personnes qui seront confrontées à des pénuries alimentaires durant la prochaine période de soudure en Afrique de l’Ouest, c’est-à-dire la période entre les semis et les récoltes, entre le mois de juin et le mois d’août, durant laquelle les communautés agricoles se retrouvent généralement à court de nourriture. Au Sahel, cette situation est exacerbée par les mauvaises récoltes et les effets du conflit qui continuent d’épuiser les stocks et les ressources alimentaires des ménages, si bien que plus de 20 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire. Le conflit qui sévit dans le bassin du lac Tchad est à l’origine d’une insécurité alimentaire généralisée exacerbée par les déplacements et la pandémie de COVID-19.

Les États-Unis restent fidèles à leur engagement à prêter assistance aux populations d’Afrique de l’Ouest en ces temps difficiles, l’USAID ayant fourni plus de 904 millions de dollars d’aide aux régions du bassin du lac Tchad et du Sahel depuis octobre 2020.

Pour mettre en exergue l’engagement de l’administration Biden à renforcer les relations de collaboration et de coopération des Etats-Unis avec l’Afrique, l’USAID a récemment annoncé son nouveau statut de membre à part entière de l’Alliance Sahel. C’était lors de la troisième assemblée générale annuelle de l’Alliance Sahel à Madrid. Ce statut de membre à part entière permettra d’établir de nouvelles formes de partenariat avec les bailleurs de fonds, le secteur privé et les gouvernements des pays hôtes afin de renforcer les efforts de développement et de réforme au Sahel. Les États-Unis s’appuient également sur ce partenariat pour faire face à l’insécurité croissante en Afrique de l’Ouest.

 

###