Flag

An official website of the United States government

Joe Biden : le Prochain Président de l’Amérique
5 Lecture rapide
janvier 15, 2021

President-elect Joe Biden gestures on stage after speaking, Saturday, Nov. 7, 2020, in Wilmington, Del. (AP Photo/Andrew Harnik, Pool)

 

Il sera investi des fonctions de président des États-Unis le 20 janvier : Joseph R. Biden Jr, ancien vice-président et sénateur de longue date, un homme connu pour son pragmatisme, disposé à tendre la main à ses adversaires politiques pour faire avancer les dossiers, deviendra ainsi le 46e locataire de la Maison Blanche.

Joe Biden, qui a été vice-président pendant huit ans sous Barack Obama, a battu le président sortant Donald Trump lors du scrutin de novembre.

Il s’est imposé après avoir obtenu 306 voix du collège électoral (il en faut 270 pour remporter la présidence), et pas moins de 81 millions de voix au sein de l’ensemble de l’électorat américain. Jamais un candidat à la présidence des États-Unis n’en avait recueilli autant.

« J’avoue que ça m’a surpris, a déclaré le démocrate lors de son discours de victoire du 7 novembre. Ce soir, nous voyons partout dans ce pays, dans toutes les villes de tout part, et même dans le monde entier, une effusion de joie, d’espoir, une foi renouvelée en demain, en l’avènement d’un jour meilleur. Et je suis ému par la confiance que vous m’accordez. »

Joe Biden est bien versé en politique étrangère

Joe Biden, en 1972, tout juste élu sénateur démocrate du Delaware. (© AP Images

 

Né à Scranton, en Pennsylvanie, Joe Biden a grandi dans le Delaware. Il entre à la Maison Blanche fort de dizaines d’année d’expérience au Congrès. Sénateur de l’État du Delaware pendant 36 ans, il a beaucoup influencé la politique des États-Unis à l’étranger. Président ou simple membre de la commission des relations extérieures du Sénat pendant 12 ans, il a joué un rôle de premier plan dans les dossiers sur le terrorisme, les armes de destruction massive, l’Europe de l’après-guerre froide, le Moyen-Orient et l’Asie du Sud-Ouest, pour ne citer que ces exemples, et dans l’adoption de lois relatives à ces thématiques.

En qualité de vice-président, Joe Biden a eu l’occasion de représenter les États-Unis à l’étranger dans plus de 50 pays et parcouru, ce faisant, près de 2 millions de kilomètres.

À la Maison Blanche, il a convoqué les sessions du Cabinet d’Obama, dirigé les efforts interagences et travaillé avec le Congrès pour, par exemple, améliorer le niveau de vie de la classe moyenne américaine, réduire la violence par les armes et lutter contre la violence à l’égard des femmes.

Âgé de 78 ans, il sera le plus vieux président à occuper le Bureau ovale. Trump avait 70 ans lors de son investiture. (Ronald Reagan avait 77 ans quand il a quitté ses fonctions.)

Dans un premier temps, Joe Biden prévoit de concentrer ses efforts sur l’unification du pays et la résolution de problèmes urgents, comme la pandémie de COVID-19, la création d’emplois bien payés, l’injustice raciale et le changement climatique.

« Soyons la nation que nous pouvons être, a-t-il lancé lors de son discours de victoire. Une nation unie, une nation fortifiée. Une nation consolidée. Les États-Unis d’Amérique, Mesdames et Messieurs, n’ont jamais rien tenté sans ne jamais parvenir à l’accomplir. »