Flag

An official website of the United States government

Journée Mondiale des Réfugiés 2020
4 Lecture rapide
juin 25, 2020

Le 20 juin, la Journée Mondiale des Réfugiés attire l’attention sur le sort de plus de 25,9 millions de réfugiés et de demandeurs d’asile dans le monde. Les États-Unis ont une longue histoire d’accueil des réfugiés parce que nous sommes nous-mêmes une nation d’immigrants et nous croyons ardemment à accueillir les moins fortunés qui cherchent un abri contre l’oppression. Leur résilience et leur détermination ont ajouté à la diversité et à la force de notre pays. Ces dernières années, bon nombre des réfugiés que les États-Unis ont reçus viennent d’Afrique. Ces individus et familles ont fui leurs maisons pour échapper à la guerre, à la violence et à la persécution, endurant souvent un voyage terrifiant et périlleux en quête de sécurité. Les réfugiés sont confrontés à des défis incroyables: manque de sûreté, de sécurité et de liberté de mouvement; difficultés à obtenir une reconnaissance juridique et des documents personnels

Le Niger a sans doute le mouvement de population le plus complexe et le plus dynamique du monde. Les États-Unis rendent hommage au Niger pour avoir généreusement accueilli plus de 230 000 personnes fuyant les conflits le long de ses frontières, ainsi que celles évacuées de Libye, expulsées d’Algérie ou cherchant refuge ailleurs. Malgré ses propres besoins, le Niger fait preuve d’une hospitalité extraordinaire alors que d’autres tournent le dos. Nous félicitons le gouvernement du Niger d’avoir aidé à protéger les réfugiés contre les risques auxquels ils sont exposés, y compris la traite des êtres humains. La Commission Nationale de Coordination de Lutte contre la Traite des Personnes et le Trafic Illicite de Migrants (CNLTP/TIM) et l’Agence Nationale pour la Lutte contre la Traite des Personnes (ANLTP) fournissent une politique et un soutien technique pour lutter contre le fléau de l’exploitation humaine. Les États-Unis sont un partenaire solide avec ces agences, contribuant à cet effort louable.

Les États-Unis ont investi pour aider les réfugiés en contribuant généreusement aux organisations internationales axées sur l’aide aux réfugiés, en fournissant une part importante du budget du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), afin de leur permettre d’effectuer un travail important. De plus, le Département des Populations, des Réfugiés et des Migrations (PRM) du Département d’État soutient les réfugiés et leurs communautés d’accueil dans les régions de Tillaberi et Diffa, souvent grâce à l’assistance fournie par nos nombreux partenaires d’exécution d’organisations non gouvernementales (ONG). En outre, le programme Food for Peace de l’USAID et le Bureau d’Assistance en cas de Catastrophe à l’Étranger fournissent une aide essentielle aux populations qui ont besoin de sécurité et d’un soutien de base. Les États-Unis et le HCR ont adopté une approche inclusive pour aider tous ceux qui en ont besoin, les réfugiés, les personnes déplacées et la communauté d’accueil bénéficient tous d’un accès à l’éducation, la santé, des infrastructures améliorées et autres services. Résultats, les populations sont plus stables et en sécurité.

Le sort des réfugiés n’est pas facile. Avec nos nombreux partenaires, l’Ambassade des États-Unis œuvre à leur assurer un avenir meilleur à ceux qui emportent à peine plus que l’espoir. Rassemblons-nous et reconnaissons leur combat.