Flag

An official website of the United States government

Les États-Unis vont injecter 1 milliard USD de plus dans le Fonds vert pour le climat
5 Lecture rapide
mai 3, 2023

 

Le président Biden a annoncé que les États-Unis allaient « passer à la vitesse supérieure » et verser une contribution supplémentaire d’un milliard de dollars au Fonds vert pour le climat (GCF, Green Climate Fund) en soutien aux pays particulièrement vulnérables aux effets dévastateurs du changement climatique.

Il s’agit des nations africaines, des pays les moins avancés et des petits États insulaires en développement.

« Vous le savez tous aussi bien que moi : les effets du changement climatique seront surtout ressentis par ceux qui ont le moins contribué au problème, à savoir les pays en développement, a déclaré le président* le 20 avril. Au vu de la taille de notre économie et de l’ampleur de nos émissions, nous devons monter au créneau et accompagner ces économies. »

Le chef de l’exécutif américain a tenu ces propos lors de la réunion du Forum des économies majeures sur l’énergie et le climat qu’il avait convoquée. Elle a permis de mobiliser les dirigeants autour de la question des mesures à prendre pour faire face à la crise climatique et tenter de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius.

Le Fonds vert pour le climat soutient les projets d’adaptation et d’atténuation qui s’imposent en conséquence, en se concentrant sur les pays les plus vulnérables du monde. Les projets qui sont approuvés actuellement visent à réduire les émissions de 2,5 milliards de tonnes et à renforcer la résilience de 900 millions de personnes.

Vue aérienne d’une bande de terre entre l’océan Pacifique et un lagon en 2019 à Funafuti (Tuvalu). Le changement climatique provoque l’affaissement de l’île. (© Mario Tama/Getty Images)

 

Le versement d’un milliard de dollars s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par Joe Biden de quadrupler, en collaboration avec le Congrès, le soutien des États-Unis aux pays en développement dans le domaine du climat et le porter à plus de 11 milliards de dollars par an d’ici à 2024.

À ce jour, le Fonds vert pour le climat a reçu 18,3 milliards de dollars d’engagements de la part des bailleurs de fonds, dont le Royaume-Uni, la France, le Japon, l’Allemagne et la Suède. La contribution supplémentaire des États-Unis portera à 2 milliards le montant total de leurs subventions au Fonds.

« Le GFC se félicite de l’annonce par le président Biden d’une contribution de taille de la part des États-Unis », a déclaré Henry Gonzalez, directeur administratif par intérim du Fonds vert pour le climat, dans un communiqué. « Cet argent permettra d’accroître la résilience des populations dans les pays les moins avancés, de protéger les petits États insulaires en développement menacés par le changement climatique et de soutenir la transition vers un développement à faibles émissions et résilient au changement climatique dans le monde entier. »