Flag

An official website of the United States government

L’Initiative Présidentielle contre le Paludisme de l’USAID forme 30 nouveaux diplômés en investigation des épi
4 Lecture rapide
février 28, 2022

Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, Niger

Communiqué de Presse

Pour diffusion immédiate le 24 Février 2022

L’Initiative Présidentielle contre le Paludisme de l’USAID forme 30 nouveaux diplômés en investigation des épidémies au Niger

24 février 2022 – Aujourd’hui, 30 représentants de trois secteurs clés – la santé, l’élevage et l’environnement – issus des huit régions du Niger, ont achevé le programme de formation en épidémiologie de terrain (FETP) soutenu par l’Initiative Présidentielle contre le paludisme (PMI), financé par l’USAID, et bénéficiant du soutien technique des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). La formation de cette première cohorte de spécialistes aux niveaux central et régional fait suite à une formation de formateurs en épidémiologie de terrain au niveau national, au cours de laquelle le contenu de la formation développé par les CDC a été adapté au contexte nigérien. Ces activités organisées par le Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales du Niger, s’inscrivent dans le cadre du Plan Stratégique National 2021 pour la mise en œuvre du programme de formation en épidémiologie de terrain au Niger.

La formation a débuté en septembre 2021 et comprenait des cours théoriques suivis d’activités pratiques sur le terrain sur les lieux de travail des participants.  Pour les activités sur le terrain, les participants ont travaillé sur des projets supervisés par des mentors locaux.

Susan N’Garnim, Chargée d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis à Niamey, a exprimé son appréciation pour les efforts entrepris par le Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales.  « Le gouvernement des États-Unis continuera à soutenir le programme de première ligne FETP en tant qu’activité importante pour atteindre l’objectif de zéro paludisme et éliminer complètement cette maladie mortelle mais évitable.  En fin de compte, nous partageons l’objectif commun de fournir de meilleurs soins de santé à tous les Nigériens », a déclaré N’Garnim.

Cette formation accorde une grande importance au niveau du district sanitaire et fait partie des recommandations de l’évaluation externe conjointe du Règlement sanitaire international (RSI 2005) initiée en 2018 au Niger pour aider à améliorer les systèmes d’investigation des maladies et de surveillance sanitaire. Les diplômés retourneront à leur poste avec de nouvelles compétences et des réseaux professionnels pour les aider à identifier et à signaler les épidémies potentielles dans leurs communautés. Le programme continuera à former d’autres cohortes sous le leadership de la Direction de la Surveillance et de la Riposte aux Epidémies du ministère de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales.